Vous êtes ici

Nouvel article : Ouvrir le corps, José Gil, 2004. Traduction inédite.

Romain Bigé et Manuela Linck de Romero nous font la joie de nous offrir une traduction française d'un article du philosophe portugais José Gil : Ouvrir le corps (2004)

Un grand merci à eux pour cette précieuse ressource !

"Dans cette conférence prononcée en 2003 lors d’un congrès sur Le corps, l’art et la clinique, le philosophe portugais José Gil donne les outils pour « considérer la conscience comme un élément paradoxal : toujours en étroite imbrication avec le corps, elle traverse des états de grande intimité, d’immixtion, d’osmose avec lui, mais elle peut aussi s’éloigner de lui au point de paraître s’en séparer, de l’abandonner, de rompre ses relations avec lui comme s’il s’agissait d’un élément étranger. »

Fortement influencé par la schizo-analyse de Deleuze et Guattari, José Gil considère ici les expériences—tout à fait communes, insiste-t-il—de dédoublement et d’ouverture des corps : ces moments où, loin que ma conscience reste attachée à ce petit fragment d’étendue qu’on appelle mon corps, elle s’y morcelle, ou bien l’excède, ou bien se laisse être transie par le monde."

[Romain Bigé et Manuela Linck de Romero, traducteurs]

Lien vers l'article