Vous êtes ici

Publication : Danser en 68. Perspectives internationales

Isabelle Launay, Mélanie Papin, Sylviane Pagès, Guillaume Sintès (dir.), Danser en 68. Perspectives internationales, Montpellier, Deuxième Époque, 2019, 320 pages.

Les acteurs, les œuvres et les pratiques en danse n’ont pas été étrangers aux « années 68 ». Aucun ouvrage, dans la large bibliographie consacrée à ce moment politique et culturel intense à l’échelle internationale ne s’est intéressé aux champs chorégraphiques. Ils s’y révèlent pourtant complexes, audacieux, inventifs, militants, parfois radicaux, explosifs, mais aussi contradictoires et souterrains. À travers une série d’études menées par des chercheurs de nombreux pays, cet ouvrage développe une perspective internationale ; il croise esthétique, histoire culturelle, histoire sociale, anthropologie, et diverses pratiques en danse (« classique », « moderne », « jazz », « butô », « contemporain », « traditionnelles »). Ces champs sont autant de modes d’entrée qui traitent des contextes différents : danser après-guerre, danser sous les dictatures, danser pendant la Guerre froide, danser en mai-juin 68, danser pour les Indépendances, danser en écho des luttes (pacifiste, anti-impérialiste, anti-colonialiste, anti-raciste, féministe, homosexuelle, écologiste).

Sommaire :

- Isabelle Launay, en collaboration avec Sylviane Pagès, Mélanie Papin et Guillaume Sintès / « Le paysage se cambre »

I. Mémoire des danses et (dé)construction des corps

- Patrick De Vos / L’Insurrection de la chair de Hijikata Tatsumi, Tokyo, 1968
- Mark Franko / Mémoires nouées, prémonitions et radicalités chorégraphiques : les ballets de Paul Sanasardo, New
York, 1969-1975
- Marina Nordera / « À bas le vieux monde » Que faire du patrimoine vers 1968 ?
- Claudia Palazzolo / « À quoi tu danses quand tu penses ? » Le Danseur de Maurice Béjart, 1968

II. Contre-cultures gestuelles et militances diffuses

- Julie Perrin / Anna Halprin : expérimenter avec l’environnement sur la côte ouest en 1968
- Aline Laignel et Mélanie Papin / Danses jazz en France, un nouveau champ de forces : le swing populaire
- Pauline Boivineau / Féminisme sans frontières et délire performatif : Graziella Martinez à Paris
- Susanne Franco / L’imagination sans pouvoir : le 68 de la danse moderne et contemporaine en Italie

III. Stratégies de résistances chorégraphiques et émancipation

- Mahalia Lassibille / Danser dans un champ de bataille. Anticolonialisme, nationalisme et rivalités artistiques au premier Festival culturel panafricain d’Alger de 1969
- Ivan Jimenez / Une Carmen en cache une autre. Moscou-Cuba, 1967
- Cássia Navas en collaboration avec Beatriz Cerbino / Permis d’interdire – I nterdit d’interdire Danser au Brésil durant les années 68
- Guillaume Sintès / Michel Descombey à l’Opéra de Paris : un rendez-vous manqué ?

IV. Pouvoirs, critiques et compagnies

- Juan Ignacio Vallejos / Danse, sexualité et subversion utopique pendant la dictature argentine des années soixante
- Stéphanie Gonçalves / Voir danser des Soviétiques en France : la réception du Bolchoï et du Kirov à Paris dans les long sixties
-Isabelle Launay, Sylviane Pagès, Mélanie Papin et Guillaume Sintès / Être danseur et danseuse en mai-juin 1968 en France : l’ambivalente revendication d’exister

Lien à l'éditeur